top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurNathalie Poirier

Le Processwork : une approche singulière et originale des non-dits, tensions, désaccords, conflits..

Dernière mise à jour : 20 avr.

Une pratique originale pour traiter les « sujets chauds »


De quoi s’agit-il ?

> Cette pratique a pour objectif de faire émerger et de rendre explicites les situations de tension ou de conflit, qu’elles soient apparentes ou sous-jacentes.

C’est une méthode puissante, qui se pratique en groupe ou en binôme. Elle vise notamment à ouvrir un espace de créativité et donner un cadre, s’appuyant sur quelques règles précises, pour travailler sur les situations conflictuelles privées ou professionnelles.

En capturant l’essentiel de ces situations complexes en peu de temps et en apportant un

éclairage sur les interactions en jeu à un instant T, cette méthode particulière permet de faire émerger de nouvelles possibilités de dialogue et de coopération entre les personnes et ainsi de débloquer des situations.

Elle parvient à rendre visible l’invisible, en traitant également les informations cachées (intuitions, émotions, niveaux d’énergies, symptômes corporels, etc.).


À qui s’adresse-t-il ?

> À tous ! Entreprises, collectivités,associations, syndicats, enseignants, ,familles…

Tout groupe humain et tout individu qui souhaite améliorer sa communication et la qualité de ses relations.


D’où vient-il ?

> Cette approche de plus en plus utilisée en Europe, trouve son origine à Zurich et sera développeée aux Etats-Unis. À la fin des années 1980, Arnold Mindell, alors étudiant en physique, découvre l'Institut de Psychologie Jungienne et devient psychanalyste. Il élabore avec d'autres passionnés une théorie, la psychologie orientée processus. Basée sur l’expérience vécue, cette approche vise une conscience élargie de la réalité.


Le processwork en pratique


Une séance consiste à choisir collectivement une problématique d’actualité parmi celles apportées par les participants ou le donneur d’ordre. Cette problématique est traitée par le groupe avec l’aide d’un ou plusieurs facilitateurs selon le nombre de personnes. Le facilitateur encourage le groupe à explorer les différents rôles présents et structure les informations révélées par les échanges.

Grâce à ce « jeu de rôles », les participants découvrent les vrais enjeux liés à la situation. Se laissant surprendre par les informations qui émergent, ils changent de regard sur leur propre problématique.


C’est cela la magie du Processwork !


Pour découvrir les différentes applications du Processwork et nos activités, rendez-vous sur le site de : Maison du Processwork

74 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page