Rechercher
  • Nathalie Poirier

Le Processwork : une approche singulière et originale des non-dits, tensions, désaccords, conflits..

Aujourd’hui, chacun d’entre nous n’a jamais autant communiqué, et échangé de messages ! Avec la révolution digitale, de nouvelles habitudes et des comportements associés sont apparus. La communication se fait en instantané, souvent dans l’urgence et à travers des outils de plus en plus performants. Cependant...

Communiquons-nous vraiment ?

Nous disposons de moins en moins de temps pour débattre, s’écouter les uns les autres, rechercher des compromis et prendre des décisions consensuelles. En conséquence, la difficulté de dire, les malentendus, les blocages, voire les conflits font partie de la vie quotidienne tant dans la sphère privée que professionnelle. En réponse à ces

problématiques, des pratiques basées sur l’intelligence collective et la facilitation de groupe ont vu le jour ces dernière années.


Une pratique originale pour traiter les « sujets chauds »


De quoi s’agit-il ?

> Cette pratique a pour objectif de faire émerger et de rendre explicites les situations de tension ou de conflit, qu’elles soientapparentes ou sous-jacentes.

C’est une méthode puissante, qui se pratique en groupe ou en binôme. Elle vise notamment à ouvrir un espace de créativité et donner un cadre, s’appuyant sur quelques règles précises, pour travailler sur les situations conflictuelles privées ou professionnelles.

En capturant l’essentiel de ces situations complexes en peu de temps et en apportant un

éclairage sur les interactions en jeu à un instant T, cette méthode particulière permet de faire émerger de nouvelles possibilités de dialogue et de coopération entre les personnes et ainsi de débloquer des situations.

Elle parvient à rendre visible l’invisible, en traitant également les informations cachées (intuitions, émotions, niveaux d’énergies, symptômes corporels, etc.).


À qui s’adresse-t-il ?

> À tous ! Entreprises, collectivités,associations, syndicats, enseignants, ,familles…

Tout groupe humain et tout individu qui souhaite améliorer sa communication et la qualité de ses relations.


D’où vient-il ?

> Cette approche de plus en plus utilisée en Europe, trouve son origine aux Etats-Unis.

À la fin des années 1980, Arnold Mindell, alors physicien et analyste jungien, élabore une théorie, basée sur l’expérience vécue, qui conduit à une conscience élargie de la réalité.


Le processwork en pratique


Une séance consiste à choisir collectivement une problématique d’actualité parmi celles apportées par les participants ou le donneur d’ordre. Cette problématique est traitée par le groupe avec l’aide d’un ou plusieurs facilitateurs selon le nombre de personnes. Le facilitateur encourage le groupe à explorer les différents rôles présents et structure les informations révélées par les échanges.

Grâce à ce « jeu de rôles », les participants découvrent les vrais enjeux liés à la situation. Se laissant surprendre par les informations qui émergent, ils changent de regard sur leur propre problématique.


C’est cela la magie du Processwork !


Pour découvrir les différentes applications du Processwork et nos activités, rendez-vous sur le site de : Maison du Processwork

0 vue
Contact

108 rue du Président Roosevelt

78500 SARTROUVILLE

Tél. +33 652561601

pnathalie50@gmail.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Google+ Icon

© 2017 by Nathalie Poirier & Wix.com

Nom *

Email *

Message